• En hiver, quand  le vent de bise

    Hurle au loup dans la forêt grise,

    Et que la Muse entre au logis,

    Les doigts rougis,

     

    Heureux qui peut,  sa porte close

    Au froid noir, au souci morose,

    Rêver son rêve le plus cher

    Près d'un feu clair !

     

    S'il est vrai que le feu recèle

    Un esprit  dans chaque étincelle,

    Flotte, ô chimère, avec l'essor

    Des mouches d'or  !


    16 commentaires
  • La  mer fraîchit, la bise est vive,

    Le vent blanchit les oliviers,

    Le moment est venu de cueillir mes olives,

    Et de porter mon huile aux moulins de janvier.

    Tous les feux de Haute-Provence

    S'éteignent un à un au flanc du Lubéron,

    Et les vents de la neige ont, près de Sisteron,

    Glacé les eaux de la Durance.

    Ainsi l'huile, le vin, le maïs et le blé

    Disparaîtront bientôt des celliers et des granges

    Et l'hiver détruira l'enclos où je voulais

    Planter des orangers pour manger des oranges.


    54 commentaires
  •  

     

     

     

    Très heureuse année 2019 !

    Que cette année soit faite de paix et de sérénité !

    Qu'elle soit remplie de joies et de bonheur pour chacun de vous.

    Je vous embrasse bien amicalement.


    86 commentaires
  • Joyeux Noël à vous tous mes amis !

     

    Un poème original...de Bernard de  la Monnoye :

     

    Lorsqu'en la saison il gèle

    Au monde Jésus -Christ vint,

    L'âne et le bœuf l'échauffaient

    De leur souffle dans l'étable...

    Que d'ânes et de bœufs je sais

    Dans ce royaume de Gaule,

    Que d'ânes et de bœufs je sais

    Qui n'en auraient pas tant fait !

     

    On dit que ces pauvres bêtes

    N'eurent pas vu le poupon

    Qu'elles  se mirent à genoux,

    Humblement, baissant la tête...

    Que d'ânes et de bœufs je sais

    Qui n'en auraient pas tant fait !

     

     

    Mais le plus beau de l'histoire,

    Ce fut que l'âne et le bœuf

    Ainsi passèrent tous deux

    La nuit sans manger ni boire...

    Que d'ânes et de bœufs je sais

    Qui n'en auraient pas tant fait !

     


    9 commentaires
  • La terre est noire;

    L'église blanche.

    Que cache-t-elle

    Pour être ainsi

    Tellement belle

    Dans l'air noirci ?

    Rien qu'un enfant

    Qui vient de naître

    Entre deux bêtes

    Si ingénues

    Que dans leur ombre,

    Il tient le monde

    Dans son poing nu.


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires