•  

     

    Quand le soleil du soir parcourt les Tuileries

    Et jette l'incendie aux vitres du château ;

    Je suis la Grande Allée et ses deux pièces d'eau

    Tout plongé dans mes rêveries !

     

    Et de là, mes amis, c'est un coup d'œil fort beau

    De voir, lorsqu'à l'entour la nuit répand son voile

    Le coucher du soleil, riche et mouvant tableau,

    Encadré dans l'arc de l'Etoile !


    17 commentaires
  •  

     

    Je passais mes vacances

    Devant un rosier blanc,

    Rose au cœur de la France.

    Rosier au cœur tremblant.

     

    Une abeille s'y pose.

    Les mésanges aussi.

    Rose au cœur de la rose,

    Fleur des jours sans souci.

     

    Et puis la nuit s'y pose

    - les étoiles aussi-

    Noire au cœur de la rose.

    Et l'aube y pleure aussi.

     

    Je passais mes vacances

    Devant un rosier blanc.

    Dans un pays de France

    Dont je rêve souvent.


    20 commentaires
  •  

     

    Il reste encore l'essence jaune, l'été,

    Et tes mains effleurant des méduses dans l'eau,

    Tes yeux soudain ouverts, les premiers

    Yeux du monde, et les grottes marines,

    Pieds nus sur le sol rouge.

    Il reste encore l'éphèbe blond de pierre, l'été,

    Un peu de sel séché dans le creux d'un rocher,

    Quelques aiguilles de pin après la pluie

    Rousses et dispersées comme un filet en loques.


    14 commentaires
  •  

     

    L'oiseau fuit; la fleur tremble; et leur paix coutumière

    N'est plus aux choses; du tonnerre les buccins

    Grondent, le ciel prudent a rentré sa lumière

    Et retiré l'azur qu'il prêtait aux bassins.


    13 commentaires
  •  

    Donc, ce sera par un clair jour d'été :

    Le grand soleil, complice de ma joie,

    Fera, parmi le satin et la soie,

    Plus belle encor votre chère beauté ;

     

    Le ciel tout bleu, comme une haute tente,

    Frissonnera somptueux à longs plis

    Sur nos deux fronts heureux qu'auront pâlis

    L'émotion du bonheur et l'attente;

     

    Et quand le soir viendra, l'air sera doux

    Qui se jouera, caressant, dans vos voiles,

    Et les regards paisibles des étoiles

    Bienveillamment souriront aux époux.


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique