• Poète anonyme du XIV ° siècle : En mai, au doux temps nouveau

     

     

    En mai, au doux temps nouveau,

    quand reverdissent les prés,

    j'ouïs sous un arbrisseau

    chanter le rossignolet.

                    Saderala don !

                     il fait si bon

    dormir sous le buissonnet.

     

    Comme j'étais pensif,

    je m'assis sous le buisson:

    je m'y endormis un peu

    au doux chant de l'oiselet.

                       Saderala don !

                       il fait si bon

    dormir sous le buissonnet.

     

    Quand je fus réveillé

    je demandai à l'oiseau une faveur :

    qu'il me réjouisse de son chant :

    ainsi j'en serai plus gai.

    Saderala don !

                        Il fait si bon

    dormir sous le buissonnet.


  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Mai à 11:21

    Bonjour Marie-France

    Et bien tu as raison de repartir demain, il faut en profiter et le blog attendra. Profite de la vie et croque là à pleine dents !

    Je te souhaite un bon séjour, amuse toi.

    Je te souhaite un bon weekend

    Gros bisous

    @lain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :